Edition S2 2021


  • LA MOBILITE ELECTRIQUE CONTINUE SON DEVELOPPEMENT EN FRANCE

Cette année, le parc automobile français a vu la part de marché des véhicules électriques (véhicules 100% électriques et véhicules hybrides rechargeables inclus) augmenter pour passer de 12% à près de 20% fin 2021 (793 000 véhicules électrifiés sur un parc total de 38,3 millions de véhicules particuliers). Cette augmentation a été accompagnée de l’implantation de nouveaux points de charge sur le territoire avec 52% comptabilisés en plus depuis janvier 2021 générant un total de 50 000 points de charge au 31 octobre de la même année.

Dans ces conditions, le périmètre de l’observatoire évolue également : 27 700 points de charge  (+ 22% par rapport à l’année dernière)  dont 2400 points de charges rapides grâce aux données fournies par Gireve, et de 21 150 points de charge (+35% par rapport à la précédente édition) grâce aux données fournies par les différents opérateurs. De plus, 1 330 000 sessions de recharges ont été étudiées.


  • LA SATISFACTION GLOBALE LÉGÉREMENT EN BAISSE

Les conducteurs de véhicules électriques sont globalement satisfaits du service sur l’ensemble des lieux de recharge, avec en moyenne 82% de satisfaction, ce qui est stable par rapport à la précédente édition. De plus, la satisfaction est supérieure de 7 points en moyenne pour les utilisateurs réguliers des services de recharge, liée probablement à une habitude d’usage et une meilleure maitrise du service.

Cette année, l’observatoire se dote de nouveaux axes d’analyse autour des différences de satisfaction entre les conducteurs de véhicules 100% électriques et les conducteurs de véhicules hybrides rechargeables, ainsi qu’une analyse entre les néo-utilisateurs (2 ans ou moins d’expérience) et les utilisateurs plus confirmés (3 ans ou plus d’expérience).

Les utilisateurs de voitures 100% électriques sont de manière générale moins satisfaits que les conducteurs de véhicules hybrides rechargeables. En particulier, dans les stations-services le long des voies rapides où un écart de 12% est observable. 

Les néo-utilisateurs (2 ans ou moins d’expérience) sont de manière générale plus satisfaits que les utilisateurs ayant 3 ans ou plus d’expérience. Cela est particulièrement vrai pour les stations implantées sur des parkings publics. ***********************


  • DES DÉFAUTS DE CHARGE TOUJOURS FRÉQUENTS : PANNES, INDISPONIBILITES, DYSFONCTIONNEMENTS

Une diminution de 9% des pannes est observable par rapport à la précédente édition. Les chiffres restent toutefois importants, avec près de 8 utilisateurs sur 10 qui déclarent avoir rencontré une borne hors-service au cours des 6 derniers mois.

Ces données concernant les pannes peuvent être rapprochés des indicateurs de qualité mesurée s’intéressant à la disponibilité des points de charges : 

            • Taux de points de charge disponibles 99% du temps. 
            • Taux de points de charge indisponibles plus de 7 jours consécutifs.

De fortes disparités régionales sont perceptibles, avec des régions tels que les Pays de la Loire qui ressortent avec un taux de points de charge indisponibles 99% du temps en dessous des seuils d’évaluations fixés par l’AFIREV et un taux de points de charges indisponibles plus de 7 jours consécutifs élevé par rapport aux autres régions. 

A l’inverse d’autres régions telles que la Normandie et la Bretagne atteignent des résultats qui se rapprochent des seuils fixés par l’AFIREV (plus de 99% de points de charge disponibles 99% du temps et moins de 1% de points de charge indisponibles plus de 7 jours consécutifs) 

Les bornes hors-service ne sont pas les seules difficultés auxquelles les utilisateurs de véhicules doivent faire face. En effet, les bornes présentent des dysfonctionnements :  au cours de ces 6 derniers mois, 8 utilisateurs sur 10 ont déjà rencontré un défaut lié à une connexion impossible, à un câble bloqué ou encore à un arrêt soudain de la recharge.

Les conducteurs de véhicules hybrides rechargeables sont d’ailleurs plus régulièrement soumis à des difficultés de ce type que les utilisateurs de véhicules 100% électriques :  1 usager sur 5 de véhicules hybrides rechargeables rencontre « Souvent » des difficultés liées à une connexion impossible, chiffre qui tombe à 1 sur 10 pour les véhicules 100% électriques. 

Ces données de qualité perçue peuvent être mise en perspective avec le taux de charge engagées avec succès, indicateur de qualité mesurée. Pour cette édition, 73% des sessions de charges sont considérées comme engagées avec succès

De fortes disparités régionales sont aussi visibles, avec d’un côté des régions avec des taux de charges engagées avec succès se rapprochant des valeur cibles de l’AFIREV (99%) tels que l’Occitanie, la Nouvelle Aquitaine et la Bretagne. D’un autre côté, des régions telles que la Normandie, le Grand Est ou les Pays de la Loire, présentant des taux plus faibles.


  • L'ASSISTANCE TELEPHONIQUE MOINS SOLLICITEE PAR LES UTILISATEURS MAIS AVEC UN SERVICE TOUJOURS SATISFAISANT

La sollicitation de l’assistance téléphonique est en baisse de 14 points par rapport à l’édition précédente.

Les utilisateurs de véhicules électriques confirmés (ayant 3 ans ou plus d’expérience) contactent plus souvent l’assistance téléphonique : 61% d’entre eux ont appelés au cours des 6 derniers mois contre 48% des néo-utilisateurs (ayant 2 ans ou moins d’expérience).  

L’efficacité, la disponibilité et le temps d’attente de l’assistance téléphonique sont plébiscités par les utilisateurs, qui sont en moyenne à 83% satisfaits par l’un de ces critères. Près de 7 utilisateurs sur 10 sont satisfaits de l’ensemble des aspects.

Le taux de sollicitation de l’assistance téléphonique est mesuré à la fois pour les opérateurs d’infrastructure de recharge et pour les opérateurs de mobilité. Ces résultats restent supérieurs aux valeurs cibles définies par l’AFIREV, qui souhaite faire passer le taux de sollicitation en dessous des 2%.

De fortes disparités régionales sont aussi visibles, avec des régions tels que l’Occitanie, les Hauts-de-France et l’Ile de France qui se rapprochent de la valeur cible définie par l’AFIREV (taux inférieur à 2%) , et d’autres qui voient leur assistance téléphonique très sollicitée comme Auvergne Rhône Alpes ou la Bretagne.